Comment réussir la refonte de son site internet

Top 10 des étapes à suivre

Vous souhaitez vous attaquer à la refonte de votre site internet ? Voici quelques points qui pourront vous aider dans votre démarche.

À l’heure de l’apogée des réseaux sociaux, beaucoup d’entreprises délaissent leur site internet. Or celui-ci reste la principale vitrine d’une entreprise. Un site daté, au design non soigné et rarement mis à jour donnera une mauvaise impression à ses visiteurs qui le délaisseront au profit d’autres plus fonctionnels. Voici quelques éléments pour réussir la refonte de votre site.

Icon - Site web

1- Faire une veille de la concurrence / de ce qui se fait

Pour commencer vos démarches il est important de comprendre ce qui se fait actuellement sur internet en terme de nouvelles technologies, CMS, design… Ainsi que de savoir comment fonctionnent vos concurrents. Il ne s’agit pas de faire un copier/coller de toutes les choses à la mode ou de la concurrence mais de s’en inspirer. Par exemple le choix des rubriques, la présentation du site et autres éléments distinctifs.

2-Faire un cahier des charges de ses besoins et attentes

Une fois la veille effectuée, vous allez avoir une idée plus précise de ce à quoi vous voulez que votre site ressemble. Vous allez alors élaborer un cahier des charges de tout ce que vous souhaitez pour votre site internet et de tout ce que le site actuel n’offre pas (infolettre, commentaires des clients, localisation des magasins, eCommerce, outil de chatt, etc).

3- Le budget

Une refonte de site internet implique un budget à établir. Suivant vos attentes il pourra être plus ou moins conséquent. Il va dépendre de quel type de site internet vous souhaitez, du nombre de pages, du design, des fonctionnalités spécifiques. Mieux vaut un budget précis basé sur votre capacité de payer (même très bas) qu’une coquille vide qui ne vous représente aucunement et qui nuit à votre image

4- Le choix du prestataire

Le choix de l’agence qui va vous accompagner dans ce processus est primordial. Il faut qu’elle comprenne vos besoins, qu’elle les applique à votre site internet et qu’elle respecte votre budget. Avec elle vous allez pouvoir décider du CMS le plus adapté à vos attentes (WordPress en est un très flexible) et vous pourrez décider des différentes fonctionnalités nécessaires (infolettre, formulaires d’inscription, eCommerce, etc.).  Afin de faciliter cette étape il faut que le cahier des charges soit le plus complet et précis possible.

5- Le choix du CMS

Les CMS (Content Management System) sont des logiciels qui permettant de créer facilement des sites web et de mettre à jour leur contenu. Plus de la moitié des sites web utilisent des CMS  dit maison. L’autre moitié est largement dominée par le leader mondial WordPress et ses 29,6% de site web dans le monde. Il est suivi par Joomla (3,1%) et Drupal (2,2%) avec des résultats en baisse ces dernières années alors que Shopify, Squarespace et Wix connaissent une hausse dans le même temps. Mais ils sont encore loin de détrôner WordPress. L’intérêt de ce dernier est qu’il dispose de nombreuses fonctionnalités et qu’il est assez facile à prendre en main notamment pour l’ajout de contenus. Si vous souhaitez être autonome sur votre site une fois celui-ci livré, WordPress est une bonne solution.

6- Le choix du design

Arrivé au stade du design, il est important de déterminer avec l’agence si vous souhaitez un design sur mesure ou un Template déjà existant. Les CMS tel que WordPress ou Squarespace offrent une large gamme de Template au design moderne et fonctionnel qu’il est possible de personnaliser. En terme de budget cela peut aussi avoir des incidences, un Template réalisé sur mesure ou adapté à vos besoins n’aura pas le même coût qu’un déjà existant. Le respect de votre charte graphique doit également faire partie de vos considérations au moment où vous choisirez votre design.

7- Le choix du contenu

Ce n’est pas parce que vous faites une refonte de votre site qu’il faut complétement oublier l’ancien. Il est important dans votre démarche d’étudier quels sont les contenus les plus visiter sur votre site et ceux qui le sont le moins. A partir de ce constat, retravailler les pour que les plus populaires le reste et que les moins visibles deviennent plus efficaces.

8- Un site responsive

En 2016 une étude de StatCounter montrait que pour la première fois, l’usage d’Internet dans le monde a été plus important sur tablette et mobile (51,3%) que sur poste de travail (48,7%). Aussi quand on pense à une refonte de site internet il est important que celui-ci soit responsive, c’est-à-dire que son contenu s’adapte automatiquement à la résolution écran du terminal qui est utilisé pour le visionner. D’ailleurs, l’algorithme de Google en tient compte dans son évaluation pour la position des sites dans les pages de référencement

9- Nouvelles fonctionnalités

Les technologies ayant beaucoup évoluées ces dernières années certaines fonctionnalités sont difficile voir impossible à ajouter à un site trop ancien, tel que le côté responsive, les boutons de partages vers les réseaux sociaux, l’ajout d’un e-commerce ou encore l’inscription à une newsletter. Une refonte est alors nécessaire.

10- Référencement

Il ne faut pas oublier de tenir en compte les outils pour le référencement lors de la refonte. En effet on peut posséder le plus beau site du monde si celui-ci est peu ou mal référencé personne n’ira le consulter. Le référencement ou SEO (Search Engine Optimization) est la manière de positionner un site web dans les résultats sur les moteurs de recherche. Il peut être travailler de différentes manières : référencement naturel, mots-clés, liens… Il faut également noter que plus un site est vieux, plus son référencement peut être biaisé par Google.

Maintenant que vous avez toutes les clés en main pour bien réussir la refonte de votre site internet, n’oubliez pas que celui-ci n’est pas gravé dans le marbre et que des retouches ultérieures sont toujours possibles.

Bonne refonte !